MSRO, Marché de solidarité régionale de l'Outaouais
Devenez membre Déjà membre ?


Nom d'utilisateur Mot de passe

Bienvenue au «Coop d'alimentation Rivière du Nord»

Être solidaire : le bon choix!
Être solidaire : le bon choix!

 

Difficile parfois de faire des liens entre les accords commerciaux, l’exploitation des personnes démunies et nos modes de consommation.

L’histoire de la tomate est, en ce sens, très instructive. 
Déjà, nous savions que le Canada importe 31 % de plus de produits en provenance de pays à risque d’exploiter les enfants ou de travailleurs forcés depuis 2012. Une des augmentations importantes citées, par le rapport de Vision mondiale publié en juin dernier, est les importations de tomates qui ont atteint l’ordre de 338 millions de dollars, soit une progression de 97 % par rapport à 2012. (Notons que l’on faisait état dans le même rapport des problèmes avec le café d’Amérique centrale, les vêtements en provenance du Bangladesh, les souliers de l’inde et l’huile de palme en provenance de l’Indonésie).
Le journaliste Français Jean Baptiste Malet, vient de publier un livre, L’Empire de l’or Rouge (édition Fayard). Il décrit que la tomate est devenue une matière première industrialisée qui circule en baril, comme le pétrole, qui ment aux consommateurs sur sa nature, qui abuse de leur pauvreté et qui engraisse les multinationales et la mafia. « Le marché de la tomate en est un globalisé qui en dit beaucoup sur l’économie néolibérale et sur cette idéologie qui en dicte les règles. »
Tous les humains mangent des tomates, partout dans le monde, à raison de 5kg par an et par personne. C’est dire que le marché attire toutes les convoitises. Il explique comment le système actuel permet tous les excès dans sa commercialisation et sa production. Il écrit que la tomate bien ronde et bien mûre que l’on s’imagine est dans les faits devenue une tomate d’industrie artificiellement créée par des généticiens pour répondre à sa transformation. Elle est plus lourde, plus dense et contient moins d’eau. En fait, il décrit que la tomate industrielle est à la tomate fraîche ce qu’une pomme est à une poire. 
Son enquête l’a amené en Chine où il a pu constater les ajouts faits à la purée pour la rendre plus profitable lors de la vente; des champs de productions, en Italie, sous contrôle de la mafia; en Californie, il a vu les procédés de productions intensives, avec les conséquences sur la destruction environnementale. Il relève l’utilisation de pesticides interdits, l’utilisation des prisonniers, des minorités et des migrants pour alimenter ce commerce mondial.
En fait, son livre décrit comment les industriels ont perverti notre alimentation. Il souligne la nécessité de la régulation, de la traçabilité et l’importance pour les pouvoirs publics d’offrir toutes les informations aux consommateurs et consommatrices.
Morale de l’histoire : 
Acheter des tomates de nos productrices et producteurs locaux et les transformer nous-mêmes, c’est le meilleur gage pour bien s’alimenter, dans le respect des personnes et de l’environnement.
Être membre de la Coop permet de meilleurs choix pour un monde meilleur!

Jacques Bouchard
Sources : Le Monde Diplomatique, juillet 2017, Le Devoir, samedi 22 juillet. Il est à noter qu’un documentaire relié à ce livre devrait être diffusé cet automne à TV-5.

Lire la suite >
L'ail du Québec... savourez la différence!
L'ail du Québec... savourez la différence!

La fleur d’ail : c’est tellement beau, mais… qu’est-ce que je fais avec ça?

Chez la ferme Charejo on la trouve à 3.00$ les 454 gr.

Ne soyez plus intimidé par la fleur d’ail fraîche et épatez vos invités durant la saison du BBQ! En effet, la fleur d’ail est disponible sur le marché vers la fin juin dans la plupart des régions. Vous pourrez vous en procurer parfois même jusqu’au mois de septembre… s’il en reste.  

  • Les chefs l’adorent pour sa versatilité, son look et son goût tout en subtilité.
  • La saveur rappelle celle de l’ail, mais l’intensité peut être de piquante à plus subtile. Dans vos recettes, elle peut remplacer l’ail frais haché et l’oignon vert.
  • La fleur d’ail se consomme comme un légume semblable au haricot ou à l’asperge : rincez-la à l’eau, puis essayez-la à la vapeur, grillée ou sautée, avec du sel et un peu de beurre, d’huile d’olive ou d’huile de sésame grillé.
  • La fleur d’ail fraîche grillée au BBQ et saupoudrée de fleur de sel devient croustillante et a un subtil et délicat goût d’ail longuement confit au four. Une fête pour les papilles!
  • La saison est encore trop courte pour les amoureux des produits frais : la fleur d’ail vous fera patienter jusqu’à la récolte de l’ail d’automne!

En plus, en vous procurant la fleur d’ail, vous aidez votre producteur local à rentabiliser sa production d’ail et à continuer à vous fournir un produit de qualité.

Lire la suite >
Message important pour les membres
Message important pour les membres

Message important pour les membres

Pour faire suite aux orientations prises lors de l’Assemblée générale, le nouveau Conseil d’administration a élaboré, au fil des dernières semaines, différents chantiers afin d’assurer la pérennité de la Coopérative.


Essentiellement, nous avons élaboré une stratégie visant à augmenter les revenus de la Coop tout en cherchant à diminuer les frais fixes, et ce, afin d’assurer un équilibre budgétaire à moyen et à long terme.


Ainsi, au cours des dernières semaines, notamment par l’entremise d’un projet Emploi-Étudiant, nous avons préparé une proposition de financement scolaire qui permettra aux écoles intéressées de financer leurs activités parascolaires par le biais d’achats de produits offerts par la Coop et par la présentation d’activités éducatives de la part des membres producteurs. Nous espérons ainsi promouvoir l’achat local et les valeurs soutenues par la coopérative.


D’autre part, l’équilibre budgétaire nécessaire à la poursuite des activités de la Coop nous a amenés à examiner diverses options pour réduire nos frais fixes. Finalement, nous avons conclu une entente avec la Ville de Saint-Jérôme concernant notre relocalisation au nouvel Institut régional des sports, soit l’ancien aréna Melançon.


C’est ainsi, qu’officiellement, nous vous annonçons que la Coop déménagera son lieu d’opération et de distribution à partir du 1er septembre prochain. Nous nous situerons désormais au 451 rue Melançon.


Il est à noter que le nouveau local, bien qu’il ne sera disponible que deux jours par semaine (le mercredi pour la réception des produits et le jeudi pour la distribution), sera visible et accessible aux citoyens et citoyennes de la région en plus de représenter un loyer beaucoup plus économique pour la coopérative.


C’est évident que c’est avec déception que nous quitterons notre beau local qui nous abrite depuis plus de trois ans. En même temps, c’est avec la conviction de faire le bon choix dans la situation actuelle que nous croyons que cette transition se montrera avantageuse autant pour la coopérative que pour ses membres. 


Par le fait même, nous souhaitons remercier les propriétaires de l’actuel local, Pierre Lalonde et Manon Lefebvre, pour leur précieuse collaboration et leur soutien depuis les débuts de la Coop.


Plus que jamais, la pertinence de notre projet coopérative a été démontrée. Il ne fait pas de doute qu’il s’agit d’un projet d’avenir qui s’inscrit dans la proposition d’une vie locale et régionale forte, d’une agriculture respectueuse de l’environnement et d’un mieux-être collectif. Et plus que jamais, nous devons compter sur vous pour soutenir cette initiative. Par vos commandes régulières et par votre implication bénévole, la Coop pourra continuer à se développer. 


Jacques Bouchard, président, pour le Conseil d’Administration.

Lire la suite >
 

Partenaire(s):



Site créé par WebHull, 2014

Coop d'alimentation Rivière du Nord
345 rue du Palais
Saint-Jérôme, QC, J7Z 1X9

(450)504-5340
Image Produits Image Producteurs Image Recettes Image Nouvelles